Le programme de Marine Le Pen

Europe

Economie européenne

Empêcher la ponction ou le gel de l’épargne bancaire et des contrats d’assurance-vie en cas de menace de crise bancaire

Sécuriser les dépôts et l’épargne des Français en abrogeant la directive européenne sur l’Union bancaire et la disposition de la loi Sapin II, qui prévoient la ponction ou le gel de l’épargne bancaire et des contrats d’assurance-vie en cas de menace de crise bancaire.

Supprimer la directive « détachement des travailleurs »

Supprimer sur notre territoire la directive « détachement des travailleurs » qui y crée une concurrence déloyale inadmissible.

Imposer la traçabilité totale de l’origine géographique et du lieu de transformation sur l’étiquette des produits alimentaires

Défendre la qualité : afin de lutter contre la concurrence déloyale, interdire l’importation des produits agricoles et alimentaires qui ne respectent pas les normes de production françaises en matière de sécurité sanitaire, de bien-être animal et d’environnement. Imposer la traçabilité totale de l’origine géographique et du lieu de transformation sur l’étiquette, afin de garantir la transparence et l’information des consommateurs

Renégocier les traités européens

La candidate ne formule pas de proposition sur le pacte de stabilité européen dans son programme. Cela est logique dans la mesure où elle souhaite renégocier les traités européens pour retrouver de la souverainté, voire sortir de l’UE. Elle promet cependant de réduire le déficit et la dette, mais pas dans le cadre du Pacte de stabilité européen.

Réserver la commande publique aux entreprises françaises si l’écart de prix est raisonnable

Instaurer un vrai patriotisme économique en se libérant des contraintes européennes et en réservant la commande publique aux entreprises françaises si l’écart de prix est raisonnable. Réserver une partie de la commande publique aux PME.

Refuser les traités de libre-échange

Refuser les traités de libre-échange (TAFTA, CETA, Australie, Nouvelle-Zélande, etc.). Développer les circuits courts de la production à la consommation, en réorganisant les filières.

Refuser la libéralisation du rail voulue par l’Union européenne

La libéralisation du rail voulue par l’Union européenne sera refusée.

Immigration

Mettre fin à l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

Mettre fin à l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage.

Mettre fin à l’automaticité du regroupement familial

Mettre fin à l’automaticité du regroupement et du rapprochement familial ainsi qu’à l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage.

Revoir les modalités de demande du droit d’asile

Revenir à l’esprit initial du droit d’asile qui ne pourra par ailleurs être accordé qu’à la suite de demandes déposées dans les ambassades et consulats français dans les pays d’origine ou les pays limitrophes.

Préférer le principe d’assimilation à celui d’intégration

Promouvoir l’assimilation républicaine, principe plus exigeant que celui d’intégration.

Rendre impossible la régularisation ou la naturalisation des étrangers en situation illégale

Rendre impossible la régularisation ou la naturalisation des étrangers en situation illégale.

Supprimer la double nationalité extraeuropéenne

Supprimer la double nationalité extra-européenne.

Supprimer le droit du sol sur tout le territoire

Supprimer le droit du sol : l’acquisition de la nationalité française sera possible uniquement par la filiation ou la naturalisation dont les conditions seront par ailleurs plus exigeantes.

Simplifier et automatiser l’expulsion des étrangers en situation illégale

Rendre impossible la régularisation ou la naturalisation des étrangers en situation illégale. Simplifier et automatiser leur expulsion.

Contrôler les frontières nationales

La candidate ne parle pas du contrôle des frontières européennes dans son programme mais elle souhaite rétablir des frontières nationales et réduire drastiquement l’immigration. On considère donc qu’elle souhaite un contrôle des frontières nationales et non pas européennes.

Sortir de l’espace Schengen

Rétablir les frontières nationales et sortir de l’espace Schengen (un dispositif particulier pour les travailleurs frontaliers sera mis en place pour leur faciliter le passage de la frontière).

Accueillir légalement 10 000 personnes par an maximum

Réduire l’immigration légale à un solde annuel de 10 000. Mettre fin à l’automaticité du regroupement et du rapprochement familial ainsi qu’à l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage. Supprimer les pompes aspirantes de l’immigration.

Supprimer l’aide médicale d’Etat

Réaliser des économies en supprimant l’Aide médicale d’Etat réservée aux clandestins. Affecter les crédits de l’aide médicale d’Etat aux forces de sécurité.

Rappeler les réservistes

Rappeler les réservistes car je compte rétablir les frontières immédiatement après mon arrivée au pouvoir.

Instaurer un moratoire sur l’immigration légale

Je ferai un moratoire dans l’attente de la mise en oeuvre de ces mesures qui vont permettre d’obtenir ce solde de 10 000, c’est un moratoire sur les visas longue durée qui va durer quelques semaines et permettre de savoir où on en est.

CATÉGORIE :

ÉTIQUETTES :

Laisser un commentaire