Asile : les femmes étrangères victimes de violences sont mieux protégées en Franc

 

La loi française du 15 juillet 2015 portant réforme du droit d’asile apporte une protection supplémentaire aux femmes étrangères battues dans leur pays. Jusqu’ici les violences faites aux femmes ne permettaient pas d’obtenir l’asile. Maintenant ces violences constituent un motif d’attribution de l’asile. Pour obtenir l’asile en France, il suffit que la femme victime prouve que les violences sont répétées et qu’elle ne peut bénéficier d’une protection efficace dans son pays (Cette nouveauté sera nécessairement encadrée, car on suspectera des femmes d’avoir sciemment provoqué leurs époux, pour se faire tabasser et aller demander l’asile par la suite).
Autre avantage pour les femmes étrangères en France : si leur pays d’origine ne respecte pas les droits des femmes, il ne sera pas considéré comme un « pays sûr », et leur demande d’asile aura plus de change d’aboutir.
Dernière douceur pour les femmes : si elles ont fait l’objet de violences sexuelles dans leur pays, elles pourront exiger que l’agent et l’interprète de l’OFPRA qui reçoivent leurs déclarations soient une femme, pour pouvoir s’exprimer sans gêne ni tabou.

Aliou TALL Juriste spécialiste du droit des migrants

Photo de Immigration France.

CATÉGORIE :

ÉTIQUETTES :

Laisser un commentaire